Potassium et calcium donnent des grappes au summum !

16.05.2018

Explication

Une forte activité microbiologique dans le sol aura un impact certain sur le rendement. Les interactions entre la biodiversité et les éléments minéraux (azote, phosphore, potassium et calcium) dans les pétioles renforcent cette dynamique.

 

 

Les solutions OvinAlp

La problématique soulevée par les résultats de l’étude “Visa pour une fertilisation durable” a permis à OvinAlp de développer des solutions fertilisantes de précision, au s ol et sur les feuilles. Ainsi, la biodiversité “Ov”, le calcium et le potassium présents dans la formule OviSk et la formulation Kori Fruit sont très adaptés pour accompagner efficacement la fructification.

 

   

 

 

Pour aller plus loin

À l’occasion de l’étude “Visa pour une fertilisation durable”, les chercheurs d’OvinAlp ont mis en exergue certaines interactions entre le sol et le végétal : les rendements de la vigne sont particulièrement liés à la biodiversité d’un sol, associée à certains minéraux.

D’une part, l’activité des micro-organismes du sol (mesurée par l’indice de respiration biologique – IRB) permet d’augmenter le nombre de grappes/cep jusqu’à + 6 %. La vie microbienne joue un rôle central dans le maintien de l’équilibre des éléments nutritifs sous les racines. Elle contribue notamment à leur minéralisation et à leur assimilation par le métabolisme du végétal.

Cela a un impact sur la croissance de la plante, en particulier via la fabrication de la chlorophylle, la synthèse des sucres et plus globalement la constitution des cellules du végétal. En effet, dans les pétioles, les éléments à l’origine de ces phénomènes, l’azote, le phosphore et le potassium, permettent ainsi une augmentation de 4,5 % du nombre de grappes/cep.

D’autre part, lorsque l’on associe le potassium et le calcium, cela a un impact décisif sur la croissance du végétal. Ces éléments, constitutifs des cellules végétales, assurent une augmentation de 10 % de rendement des grappes. Le calcium a notamment pour effet de renforcer l’enveloppe du fruit et limiter les agressions extérieures (climat, ravageurs, insectes…).

Enfin, l’étude VISA atteste que l’azote, le potassium et le calcium des pétioles influencent le poids des grappes. Pour l’azote 7,6 % ; pour le potassium 4,7 % ; pour le calcium 6,9 %.

 


Lexique

Activité microbienne : Elle est définie par une méthodologie analytique unique mise en place par la société OvinAlp : l’Indice de Respiration Biologique (IRB).

 

 

Télécharger la fiche "Maxime n°3" au format pdf