Offrir à la vigne de l’azote sans potasse, c’est donner du pain à qui meurt de soif !

21.04.2018

Explication

Un sol avec une bonne concentration en potasse peut garantir une forte absorption de l’azote par le végétal, à condition que cette potasse soit disponible. L’absorption peut augmenter de 20 %. De même, la biodiversité du sol joue également un rôle important dans la présence de cet élément primordial dans les pétioles.

 

 

Les solutions OvinAlp

Cette étude a permis de constater que lorsque l’hygrométrie est insuffisante, la présence de potassium et de la magnésium dans les sols n’est pas synonyme de disponibilité. OvinAlp a mis au point un programme de fertilisation sur la base de deux produits pour mettre tous les atouts du côté du producteur et garantir une meilleure assimilation de l’azote dans les moûts. Ils assurent un apport de potassium, magnésium et azote, associé à imis®, premier chélatant naturel homologué, pour une assimilation directe par le végétal.

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Quelle est la nature de la relation entre les éléments minéraux du sol et ceux des pétioles ? Voilà la question que se sont posée les chercheurs d’OvinAlp. Objectif : comprendre les mécanismes d’assimilation du végétal et les rapports en fonction des quantités d’azote apportées. On a constaté que le taux d’azote total mesuré dans le sol n’explique pas le taux d’azote pétiolaire.

Or pour mieux comprendre comment agir directement sur ce paramètre, il a fallu chercher du côté des autres éléments. C’est en particulier le cas du potassium dont on a mesuré l’importance du rôle. Tout comme dans l’équilibre des éléments apportés au sol pour le bon fonctionnement de la biodiversité. Ainsi, le potassium disponible favorise l’absorption de l’azote par le végétal à hauteur de 20 %.

On a pu mettre en lumière la fragilité de l’équilibre qui permet à l’azote de jouer son rôle. En l’occurrence, les pH basiques ont un impact négatif de 4,5 % sur l’assimilation de l’azote, tout comme une concentration du magnésium plus élevée que la normale à hauteur de 7,4 %.

Ces résultats soulignent l’importance que revêtent les équilibres nutritionnels : les rapports azote/potassium et azote
/magnésium sont essentiels dans la construction d’un plan de fertilisation. On note qu’il y a de véritables antagonismes. On peut néanmoins en réduire les conséquences en trouvant les bons équilibres.

 


Lexique

Npétio : Il s’agit de l’azote que l’on retrouve dans les pétioles. C’est un marqueur de l’assimilation de cet élément par le végétal. L’étude “VISA pour une fertilisation durable” a permis à OvinAlp de corréler l’azote pétiolaire avec la présence d’azote dans les moûts.

Absorption foliaire : La fertilisation foliaire est une méthode efficace pour contrer les carences nutritives. Le processus permettant la pénétration des fertilisants dépend de plusieurs facteurs : la température, l’humidité mais surtout la forme chimique des nutriments qui influe sur son efficacité.

Activité microbienne : Elle est définie par une méthodologie analytique unique mise en place par la société OvinAlp, l’Indice de Respiration Biologique.

 

Télécharger la fiche "Maxime n°1" au format pdf