Lancement du programme de recherche international "4 pour 1000"

11.06.2015

Lors de la Conférence internationale "Agriculture intelligente face au climat" qui s'est tenue le 17 mars dernier, le gouvernement français a annoncé la mise en place d’un programme de recherche international, le « 4 pour 1000 », dont l’objectif est de développer la recherche agronomique afin d’améliorer les stocks de matière organique des sols de 4 pour 1000 par an. Une telle augmentation permettrait de compenser l’ensemble des émissions des gaz à effet de serre de la planète. Inversement, une diminution de 4 pour 1000 déboucherait sur un doublement des émissions.

OvinAlp se félicite d'une telle démarche, qui replace le sol au coeur des enjeux globaux de régulation des changements climatiques et d'adaptation de l'agriculture mondiale à l'augmentation de la population (9 milliards d'êtres humains à nourrir en 2050). Les matières organiques des sols y contribuent de manière positive grâce à leur fonction de stockage du carbone dont elles sont constituées et par leur rôle majeur dans la fertilité des sols.

 

Pourquoi 4 pour 1000 ? [source GESSOL]

Les  sols  du  monde  contiennent  de  l’ordre  de  2400 milliards de tonnes de carbone sous forme de matières organiques  alors  que  les  émissions  de  gaz  à  effet  de serre  provenant  de  l’utilisation  de  carbone  fossile représentent  8,9  milliards  de  tonnes  de  carbone  par an.  A  l’échelle  globale,  ces  émissions  représentent donc  environ  4  pour  mille  du  stock  de  carbone  total des  sols.  Par  ailleurs,  des  pratiques  agricoles permettant une augmentation annuelle de l’ordre de 4 pour  mille  des  stocks  de  carbone  dans  les  sols  ont  été identifiées  et,  si  des  recherches  sont  encore nécessaires  pour  les  adapter  à  différents  contextes climatiques,  pédologiques  et  socio?économiques,  elles peuvent  être  développées  sur  la  plupart  des  sols cultivés. La  séquestration  de  carbone  dans  les  sols constitue donc un levier d’atténuation du changement climatique intéressant.